En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

LES AVOCATS EN COLERE

Mes Chers Confrères,

Sommes-nous si dangereux que ça ?
La profession d’avocat met-elle la République en danger ?
C’est, de manière peut-être un peu excessive, l’analyse que l’on peut mener des derniers événements qui secouent notre profession.
En effet, celle-ci, depuis plusieurs mois, combat avec force, énergie et solidarité contre un projet de loi qui remet en cause beaucoup de principes de notre démocratie et en particulier ceux attachés au droit de la défense.
Depuis 5 ans, les lois ont été nombreuses qui sont venues réduire considérablement à la fois le pouvoir de l’avocat mais surtout ont instauré une puissance encore plus grande du parquet.
Le nouveau projet de loi qui est actuellement examiné ne cède en rien sur cette affirmation.
Le 15 novembre dernier, des avocats de toute la France se sont réunis à côté de l’Assemblée Nationale pour exprimer à nouveau leur mécontentement.
300 robes noires présentes se sont retrouvées parquées sur une minuscule place encerclée par un cordon de sécurité largement garni de CRS.
Notre combat mérite-t-il véritablement ce type de traitement ?
Je ne le pense pas.
Désormais, nous voilà assimilés aux pires des crimes …
En effet, le Conseil Constitutionnel, dans sa décision n°2018-738 QPC du 11 octobre 2018, vient de nous faire savoir benoitement que les poursuites disciplinaires contre les avocats, et contre eux-seuls, sont désormais imprescriptibles à l’instar des crimes contre l’humanité.
Là encore, le trait est un peu grossier mais il révèle ô combien que le sort qui nous est réservé est disproportionné face à la réalité de nos situations tant générales qu’individuelles.
Il est hors de question de laisser de telles situations perdurer.
C’est la raison pour laquelle il faut que jamais le renoncement ne nous saisisse, que toujours nous retrouvions la combativité qui fait notre force.
La loi BELLOUBET sera bientôt votée mais elle subira encore des censures.
Il faudra encore se battre et encore plus davantage être présents et ne pas trop facilement capituler face à l’adversité même si celle-ci est redoutable.

Bernard BERAL
Bâtonnier de l’Ordre

VIDEOS CONTRE LA REFORME DE LA JUSTICE

vidéos  sur nos points de contestation de la réforme de la Justice et tenter de faire encore changer les choses.
Je vous invite à visionner ces vidéos et à les partager, si vous le souhaitez.

Seule la CAF décidera si oui ou non vous aurez droit à une pension alimentaire
Regarder la vidéo "révision des pensions alimentaires"

Plus  de juge. votre seul interlocuteur : internet auquel 13 millions de français n'ont pas accès
Regarder la vidéo "réforme de la procédure d'injonction de payer : une Justice plus lointaine"